Suisse

Swissmedic et sa connexion pharma

Les fabricants financent grandement le surveillant des médicaments. A revoir, après le drame du valproate?
Swissmedic et sa connexion pharma
A peu près la moitié des revenus de Swissmedic proviennent des fabricants, d’une taxe sur leurs ventes. KEYSTONE - PHOTO PRÉTEXTE
Santé publique

C’est l’une de ces réalités peu connues: Swissmedic, l’autorité de contrôle des médicaments, est en grande partie financée par l’industrie pharmaceutique. Quelque 50% de ses revenus proviennent des fabricants, d’une taxe sur leurs ventes. S’y ajoutent environ 35% d’émoluments payés par la branche médicale, dont la pharma. Le reste est assuré par la Confédération. En temps normal, cela n’attirerait guère l’attention. Mais nous ne sommes pas en temps normal: les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion