Vaud

Fernand Melgar et les «moutons noirs»

Pour le réalisateur de La Forteresse et Vol spécial, dénoncer la manière dont les migrants sont traités ne revient pas à dire qu’ils méritent tous d’être accueillis.
Fernand Melgar et les «moutons noirs»
Le réfugié irakien Fahad K., héros de La Forteresse: prototype du «bon migrant», fuyant la guerre? CLIMAGE
Analyse

En voulant alerter sur le problème du deal de rue à Lausanne, Fernand Melgar a déclenché une violente polémique (nos articles de mercredi et jeudi), son discours suscitant notamment la consternation de ceux qui n’y reconnaissent pas le réalisateur de La Forteresse et Vol spécial. Et pour cause. Comment concilier ses propos sans nuances sur les dealers africains et ses documentaires qui dénonçaient la procédure d’asile et les renvois forcés

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion