Suisse

Accros aux somnifères

Taboue et sous-estimée, la dépendance aux benzodiazépines représente un grave problème de santé avec son lot d’effets indésirables: tremblements, sueur, anxiété. En tête de liste, le Tessin veut agir.
Dépendance sous-estimée
Au Tessin, des formations sont organisées pour inciter les professionnels en médecine interne à pondérer les prescriptions de benzodiazépines et à responsabiliser les patients. LDD
Addictions

Albertina Bernasconi*, 83 ans, dit ne pas trouver le sommeil le soir sans avaler un somnifère. «Un véritable esclavage», se plaint-elle, d’autant qu’elle soupçonne que ces petites pilules bleu poudre soient à l’origine d’étourdissements et de ses pertes de mémoire. La Tessinoise admet consommer ces psychotropes depuis déjà plusieurs années. «Mon médecin a dû progressivement changer le dosage, puis le médicament, parce que l’effet diminuait.» Quand Albertina a passé une fin

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion