Arts plastiques

Paysage post-performance

Le Centre d’art contemporain accueille Hannah Black, Bonaventure et Ebba Fransén Waldhör.
Entre son et concept 1
Hannah Black. CHISENHALEGALLERY
Performance

C’est sans doute l’exposition la moins «abordable» du Centre d’art contemporain depuis l’arrivée d’Andrea Bellini, directeur à Genève depuis 2012. En premier lieu parce qu’elle est désormais incomplète: avec son labyrinthe de ruines urbaines gonflables, l’un des deux étages d’«Anxietina» était avant tout le décor d’une performance des trois artistes à l’honneur, Hannah Black, Bonaventure et Ebba Fransén Waldhör, le soir du vernissage, la semaine dernière. Des structures d’entraînement militaire

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion