International

Grève de la faim pour l’Egypte

Réfugié à Genève, l’opposant égyptien Adel El Samouly est en grève de la faim pour soutenir les prisonniers politiques et protester contre la lenteur du traitement de sa demande d’asile.
Grève de la faim pour l’Egypte
Pour Adel El Samouly, «Al-Sissi ne passera pas l’année 2018. Rien ne peut contrecarrer la colère du peuple.» CKR
Genève

Tiré à quatre épingles, Adel El Samouly attend le visiteur sous la pluie devant les containers habitables du foyer pour requérants d’asile de Frank Thomas à Genève, où il réside. Ce jeudi, cela fait trois jours qu’il a l’estomac vide. «Ça va, mais je suis un peu fatigué», articule dans un français parfait l’Egyptien, président du Conseil de l’opposition politique, un mouvement qu’il a créé au Maroc en 2008. Sa

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion