Genève

La gestion peu rigoureuse des logements communaux épinglée

A Lancy notamment, les demandes d’élus ou d’employés de la ville ont été favorisées par un conseiller administratif, selon la Cour des comptes.
François Lance Demir SONMEZ
Genève

«Plusieurs attributions se fondent sur le lien de proximité existant entre le demandeur (et/ou sa famille) et le conseiller administratif délégué au logement plutôt que sur une analyse objective des critères d’attribution.» La Cour des comptes (CdC) révèle qu’à Lancy, entre 2012 et 2015, des appartements appartenant à la commune ont été loués à un conseiller municipal, à la fille d’un élu et à deux employés de la ville, alors

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion