Arts plastiques

Ancarani, caméra sculpturale

Dans huit films et vidéos très cinématographiques, Yuri Ancarani raconte la condition humaine dans toute sa complexité. A voir à la Kunsthalle de Bâle.
Ancarani, caméra sculpturale
Il Capo, chef d’orchestre des pelleteuses de Carrare. YURI ANCARANI
Vidéo

Il en met plein la vue, Yuri Ancarani. Intelligemment installés dans les élégantes salles de la Kunsthalle de Bâle, les films et vidéos de l’artiste italien utilisent les codes du cinéma pour filmer les humains et leur époque, au fil de chorégraphies souvent époustouflantes. Des œuvres éminemment plastiques – l’expo s’appelle “Sculture”! –, commissionnées par des musée, centres d’art ou galeries et régulièrement primées lors de festivals de films; à l’image de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion