Médias

Irréductible!

150 ans

C’était il y a exactement cent cinquante ans! Le 5 janvier 1868 paraissait le premier numéro du Courrier de Genève. Déjà à contre-courant, cette «Feuille religieuse et nationale» hebdomadaire – dont nous reproduisons la une en page 11 – portait alors la voix des catholiques, dans un canton dominé par les protestants.

La publication, qui a traversé bien des tourmentes, a beaucoup évolué au cours des ans, jusqu’à devenir le quotidien indépendant que vous connaissez aujourd’hui.

Tout au long de cette année 2018, Le Courrier fêtera cet anniversaire – et cette exceptionnelle longévité – au travers de nombreuses activités. Notamment grâce à une exposition, qui tournera dans toute la Suisse romande, retraçant l’histoire du journal et mettant l’accent sur ses particularités.

Car bien qu’une lame de fond menace l’ensemble de la presse, nous y compris, Le Courrier regarde l’avenir la tête haute. Avec l’appui de nos lectrices et lecteurs, nos principaux soutiens, nous gardons notre cap, nos valeurs, notre éthique et nos idéaux. Engagés mais non partisans, résolument indépendants, nous défendons notre ligne progressiste et humaniste. Il nous semble en effet plus que jamais essentiel de continuer d’informer, d’enquêter et d’analyser l’actualité sous ces prismes. De poursuivre notre mission, qui consiste à fournir à notre lectorat des clés pour mieux décrypter et comprendre le monde, voire le changer. Cela, en restant intransigeants sur la pratique d’un journalisme de fond et de qualité, qui recherche la vérité et défend l’intérêt public. En donnant la parole à ceux qui en sont privés dans un monde où prédominent les intérêts de quelques-uns au détriment du bien commun.

Ce 150e anniversaire montre aussi que notre quotidien a su sans cesse s’adapter à son environnement. Son format papier a évolué au fil des ans et il nous incombe de suivre les développements des moyens de communication sur le web. Vous découvrirez donc prochainement notre nouveau site internet, moderne et attractif, qui fera écho à notre version imprimée. Ces deux canaux étant à nos yeux complémentaires et essentiels à la diffusion d’une information hiérarchisée et pertinente.

La réalité – notamment économique – des médias n’en est pas moins difficile. Alors que des titres disparaissent ou sont fusionnés, l’initiative dite «No Billag» menace désormais le service public audiovisuel. Et si son modèle économique rend Le Courrier moins vulnérable que d’autres journaux à la baisse des revenus publicitaires – plus de 80% de ses recettes proviennent de son lectorat –, son avenir n’est pas garanti pour autant. Loin s’en faut.

Nous nous sommes fixé pour ambitieux objectif d’atteindre les 10 000 abonné-e-s à la fin de l’année. Afin de consolider notre titre, de le pérenniser. Car on ne le répétera jamais assez: l’information a toujours un prix. Edité par une association à but non lucratif – la Nouvelle Association du Courrier –, le journal consacre toutes ses entrées financières à sa fabrication. Chaque nouvel abonnement renforce ainsi la qualité du Courrier et lui permet de continuer d’exister.

Nous comptons sur vous, chères lectrices et chers lecteurs, pour soutenir la presse indépendante, en nous aidant à élargir notre lectorat et à augmenter le nombre de nos abonné-e-s. Pour que Le Courrier puisse continuer d’informer de très nombreuses années, et jouer son rôle critique dans un monde où la valeur d’une information se confond souvent avec la puissance de ses canaux de diffusion.

Opinions Société Médias Édito L’équipe du “Courrier” 150 ans

Connexion