Cinéma

Le viol filmé: une irréductible ambiguïté

Exposé dans des scènes chocs ou réduit à une simple péripétie, le viol échappe rarement aux représentations problématiques.  
Irréversible de Gaspar Noé est connu pour sa scène de viol FRENETIC FILMS
Analyse

Les violences sexuelles sont ­fréquemment banalisées au cinéma, mais qu’en est-il lorsque le viol est avéré? Naïvement, on pourrait penser qu’il est toujours condamné. Pas forcément, corrige Delphine Chedaleux. «Dans Parle avec elle de Pedro Almodóvar, où un infirmier abuse d’une femme dans le coma, il n’est pas désigné comme une agression. Et on ne peut pas dire qu’elle soit consentante…» L’acte est en effet sublimé via un pastiche de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion