Suisse

La pointe d’arrogance en trop

Drapée dans son manteau de protectrice inconditionnelle des ex-régies publiques, l’Argovienne a fait la leçon sur CarPostal avec son célèbre sourire.
La pointe d’arrogance en trop
Lors du débat urgent au National, Doris Leuthard s’est attachée à faire la leçon avec son célèbre sourire. KEYSTONE
Analyse

«T’inquiète, c’est nous qu’on s’occupe.» C’est par cette petite boutade qu’un collègue image «l’amicale PDC» (Filz en allemand) qui régnerait dans son canton. Ou, en d’autres termes, comment le parti traditionnellement majoritaire rassurerait gentiment le citoyen lambda – «fais-nous confiance, on ne t’oublie pas» – pour, dans le même temps, s’arroger pouvoirs politique et économique. Ce reproche ne peut être, raisonnablement, adressé à Doris Leuthard. Ce n’est pas par hasard

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion