Livres

Faire sauter Fessenheim

Dans son premier roman, Ostwald, l’explosion d’une ­centrale nucléaire révèle un monde de violences. A 26 ans, l’enfant de Montbéliard travaille son goût pour les histoires et affûte sa vision des choses.
Né en Alsace THC
Littérature

Lui qui se représentait la rentrée littéraire comme «une course de 600 personnes avec plein de gens piétinés» peut s’estimer heureux. Il aura échappé à la cohue. Avec des articles dans L’Humanité, Libération ou Le Temps, des lectures en librairie entre la Suisse et la France, et une présence sur certaines listes de prix, son premier roman Ostwald bénéficie d’un accueil enthousiaste. «Je m’attendais à ce qu’il soit invisible, on a

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Testez-nous
Au mois de juin,
nous vous offrons l'essai web 2 mois
profitez-en!

Connexion