Suisse

Informatique: l’Etat client des multinationales

Les appels d’offre des collectivités publiques sont réservés aux fabricants d’ordinateurs. Et ils favorisent Microsoft. L’ex-conseiller d’Etat François Marthaler s’y est cassé les dents.
CC
Tribunal fédéral

«Ecœurement judiciaire». Le terme est de François Marthaler. L’ancien conseiller d’Etat vaudois (Les Verts), aujourd’hui patron d’une entreprise informatique, s’est fait débouter par le Tribunal fédéral. En cause, les procédures d’adjudication des cantons et régies publiques romandes pour renouveler leur parc informatique. A la tête de Why Open Computing SA, François Marthaler avait contesté un appel d’offre portant sur plusieurs dizaines de milliers d’ordinateurs. Le tout pour un montant de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion