Musique

Adieu Gary Cooper, sombres héros

En concert vendredi à la Bâtie, les Genevois posent un regard lucide sur le monde qui nous entoure.
Nicolas ­Scaringella MAGALIE DOUGADOS
Musique

Le propos est sombre, mais la musique entraînante. Le dernier disque d’Adieu Gary Cooper, Outsiders, trouve ainsi un équilibre. Pas de dépression, mais un regard lucide sur le monde qui nous entoure. Pour en savoir plus sur ce trio, qui joue vendredi à la Bâtie, il suffit de se pencher sur son nom, tiré du titre d’un roman de Romain Gary et qui évoque son travail de plusieurs façons. «L’action

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion