Actualité

Silvio Berlusconi est une fois encore de retour

Les partis de centre-droit ont nettement devancé le centre-gauche dimanche lors du second tour des municipales.
Chassé du pouvoir en 2011 WIKIPEDIA/CC/AGENCIA BRASIL
Italie

Morose et irrespirable. Telle était l’atmosphère, dimanche soir, au siège du Parti démocrate à Rome. Et pour cause: le capital électoral que s’était constitué en 2012 le parti gouverné par Matteo Renzi, ancien président du Conseil, a été largement dilapidé. Concrètement, les municipales partielles de dimanche se sont soldées par un échec cinglant pour le Parti démocrate et aussi le Mouvement 5 étoiles (M5S), les électeurs ayant préféré le centre-droit

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion