Genève

Le «laisser aller» du Conseil de fondation de la FIPOI

Un second rapport a été rendu public. Il épingle l’attitude des dirigeants de la Fondation des immeubles pour les organisations internationales.
La FIPOI recevra ces prochaines années près de 2 milliards de francs destinés aux bâtiments de la Genève internationale (ici l'OMPI). JPDS
Genève internationale

Le second rapport sur les dysfonctionnements au sein de la Fondation des immeubles pour les organisations internationales (FIPOI) a été rendu public, suite à une requête de nos confrères du Temps. Cet audit, rédigé par l’ancien président du Tribunal fédéral Claude Rouiller à la demande de la Confédération, confirme l’ensemble des critiques déjà énoncées en juin 2015 dans un rapport de la Cour des comptes. De nombreuses irrégularités avaient été

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion