Livres

Mémoires d’un brigand italien

Livres

Le «général des brigands» du Mezzogiorno, l’Italie du Sud. Ce surnom s’attache à la figure de Carmine Crocco, dont l’éditeur Anacharsis publie en français l’autobiographie sous le titre Ma vie de brigand. Ecrit à la fin du XIXe siècle par Crocco qui alors purgeait sur l’île d’Elbe une peine de travaux forcés à perpétuité. Né en 1830 en Basilicate (Italie du Sud), Carmine Crocco termina ses jours détenu, en 1905,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion