Cinéma

Remous de mémoire

LOOK NOW
Cinéma

Si on peut rester insensible au cinéma de Milagros Mumenthaler, il faut lui concéder un univers personnel et singulier – quand bien même elle s’inspire ici d’un livre de poèmes et photos, Pozo de aire de Guadalupe Gaon. Cinq ans après Abrir puertas y ventanas (Trois Sœurs), salué au Festival de Locarno par un Léopard d’or qui laissait sceptique, la cinéaste hel­vético-argentine en creuse la veine féminine et familiale dans un

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion