Édito

Une sortie incertaine

Energie nucléaire

Le suspens n’aura pas duré longtemps. Le résultat genevois – 59% de «oui», alors qu’un score important était nécessaire au bout du lac, ne serait-ce que pour obtenir une majorité du peuple – et celui de Zurich – 47% de «oui» seulement – ont rapidement sonné le glas de l’initiative des Verts et des milieux environnementaux visant une sortie rapide du nucléaire. Avec 45% des voix, la défaite est honorable,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion