Suisse

Axpo peint le diable sur la muraille

Les 4,1 milliards réclamés par Axpo en cas d’arrêt des centrales sont exagérés, estiment des experts.
La centrale de Leibstadt Von Nawi
Centrales nucléaires

Ce seront des milliards qu’ils réclameront si l’initiative pour la sortie du nucléaire est acceptée le 27 novembre. Des exploitants de centrales suisses ont brandi des chiffres ces derniers jours, sous forme de menace: le groupe Axpo exigera 4,1 milliards, s’il doit tirer la prise de ses centrales pour des raisons politiques. Alpiq évalue ses pertes à 2,5 milliards. Les initiants bottent en touche, affirmant que ces centrales ne peuvent prétendre à aucun

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion