Livres

Il était une fois la France

Ni le feu ni la foudre,  dernier ouvrage du Français Julien Suaudeau, ausculte la destinée de cinq personnages à Paris, jusqu’au point de non-retour, celui des attentats du 13 novembre 2015.
La police devant le Bataclan WIKIPEDIA/CC/MAYA-ANAÏS YATAGHENE
Roman

«Vendredi 13 novembre: rien», c’est ce que note dans son portable Stella, protagoniste, parmi d’autres, de Ni le feu ni la foudre, dernier roman de l’écrivain français Julien Suaudeau. Nous, lecteurs, savons pourtant que cette date porte à jamais l’empreinte funeste des attentats à Paris, en 2015. C’est donc sur ce décalage – entre l’ignorance des personnages et la conscience du lecteur – que s’amorce la chronique d’une journée qui ne sera

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion