Livres

De bien réelles fictions

Dans son nouveau roman, La Traque, Sacha Filipenko livre une vision hallucinante de la férocité ambiante en Russie. Entretien
De bien réelles fictions
Journaliste, musicien, Sacha Filipenko a quitté sa Biélorussie natale pour Saint-Pétersbourg il y a une quinzaine d’années. DR
Roman

Il a emprunté la route de l’exil vers Saint-Pétersbourg il y a quinze ans, après la fermeture sur ordre du président biélorusse Alexandre Loukachenko de l’université européenne des sciences humaines de Minsk, où il était étudiant. Journaliste dans une chaîne de télévision privée russe et réalisateur d’un show satirique à succès, Sacha Filipenko (né en 1984) choisira finalement la voie de la littérature. Elle lui permettra de révéler le talent

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion