Cinéma

Pop Art explicite

À Lausanne, le LUFF, qui démarre demain, revisite l’érotisme et les fantasmes du danseur, chorégraphe et cinéaste étasunien Wakefield Poole à travers trois films.
«Mary and Angel» DR
LUFF

Quand on parle de pornographie, nous viennent immédiatement en tête ces plateformes de visionnage de courtes vidéos névrotiquement rangées par catégories: âges, fantasmes et pratiques sexuelles. Des films aussi vite oubliés une fois visionnés. Des images qui ne collent plus à la rétine. Aujourd’hui, il est difficile d’imaginer à quoi pouvait bien ressembler la production pornographique avant l’arrivée d’internet. Ne parlons même pas de celui qui préexistait à l’apparition de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion