Scène

L’honneur piétiné, avec grâce

Au Pulloff, à Lausanne, Jean-Luc Borgeat met en scène La Volupté de l’honneur, texte de Pirandello sur un monde pétri d’apparences et au bord du gouffre. Le succès du spectacle doit tout à sa direction d’acteurs. Grandiose.
CAROLE FAVRE
Théâtre

L’honneur. Cette valeur nous semblerait presque désuète. S’est-elle déplacée aujourd’hui? Elle doit avoir pris d’autres formes, puisque La Volupté de l’honneur, que Jean-Luc Borgeat, comédien bien connu des scènes romandes met en scène au Pulloff, à Lausanne, n’a pas fini de résonner en nous. Ceci grâce à son verbe haut et si juste, qui glisse et fait mouche, tout en circonvolutions savoureuses. Dans l’Italie du début du XXe siècle, les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion