Genève

Les classes d’accueil font leur rentrée

Genève scolarise plus de 1800 élèves migrants cette année. Ainsi de Saïd, requérant d’asile mineur non accompagné qui entre dans une classe d’accueil du collège.
Saïd (à droite au premier plan) et son enseignante Myriam Delavy. Jean-Patrick Di Silvestro
Migration

Pourquoi a-t-il fui son pays pour se retrouver seul à Genève? «C’est la vie qui décide.» Saïd, requérant d’asile de 16 ans, confie seulement avoir grandi dans une famille modeste dans un petit village du nord de l’Afghanistan, près de la frontière iranienne, et avoir été scolarisé dans une école coranique. Pour le reste, il préfère garder son passé secret et se tourner vers l’avenir. Il espère le construire ici,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion