Cinéma

Babel capitaliste

High-Rise de Ben Wheatley
Babel capitaliste
DCM
Cinéma

Auteur mythique de SF et d’anticipation, J.G. Ballard a rarement vu ses romans portés à l’écran. Les seuls cinéastes qui s’y sont risqués sont Steven Spielberg avec L’Empire du soleil (récit semi-autobiographique), puis David Cronenberg avec Crash. Et désormais Ben Wheatley, dont on n’a pu voir ici que la comédie noire Touristes en 2013. Le cinéaste anglais adapte aujourd’hui High-Rise, dernier volet de la «trilogie de béton» (après Crash et Concrete

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion