Livres

Sépulture de papier

Dans le très beau Orpheline, Claire Genoux évoque la disparition de sa mère.
Claire Genoud. PHILIPPE PACHE
Livres

«Maintenant / les phrases sonnent vide comme des puits / plus rien que des bouches mortes / dans la tête / des morceaux / parler c’est plus la peine / il y a le vent.» «Maintenant», c’est après la mort de sa mère, quand la folie la menace «d’avoir été abandonnée comme ça», quand le sens a déserté les mots dès lors que maman est devenu sans objet. Prix Ramuz

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion