Scène

Deux semaines d’irrigation poétique

Créé en 2003, le festival Poésie en Arrosoir prend ses quartiers d’été à Cernier.
Neuchâtel

«Mourir et vivre d’amour»; «Pourquoi as-tu laissé le cheval à sa solitude?». Que de la poésie émane de ces titres n’a au fond rien d’étonnant, puisqu’il s’agit de deux événements du festival Poésie en Arrosoir. Seul à être dédié entièrement, en pays romand, à l’expression vivante de la poésie, celui-ci aura lieu à Cernier, près de Neuchâtel. Et depuis sa première édition, en été 2003, Poésie en Arrosoir a pris

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion