Neuchâtel

Loi sur la violence domestique

Neuchâtel veut lutter davantage contre violence domestique. Il augmente la dotation financière et crée un poste à 20%.
Loi sur la violence domestique
Un aspirant policier de l'académie de Savatan, gauche, escorte un homme avec des menottes lors d'un exercice d'intervention pour violence domestique. KEYSTONE-ARCHIVES
Neuchâtel

Les députés neuchâtelois ont accepté mardi à l’unanimité de modifier le dispositif de lutte contre la violence domestique pour le rendre conforme à la Convention d’Istanbul. Plus de 500 personnes sont victimes par an de violence conjugale dans le canton. Neuchâtel a fait œuvre de précurseur en 2004, quand il s’est doté d’une loi sur la lutte contre la violence dans les relations de couple. Le canton va désormais élargir

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion