Genève

En Suisse, plus d’un criminel économique sur deux est un cadre

Pour 64% des auteurs de fraudes économiques, les faibles contrôles internes constituent une sérieuse incitation.
Criminalité économique

En Suisse, plus d’un criminel économique sur deux (55%) est un cadre. L’auteur typique d’infractions de ce type est âgé entre 46 et 55 ans. Dans près de deux cas sur trois, il s’agit d’un collaborateur, révèle une enquête de KPMG. A l’aune des fraudes économiques, la Suisse se place, avec une vingtaine de cas, au 3e rang, a indiqué mardi à Zurich Philippe Fleury, responsable de ce domaine chez

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion