Solidarité

«Nous vivons une régression terrible»

Le pays semble plutôt s’orienter vers une nouvelle guerre civile que sur un génocide, analyse le journaliste Antoine Kaburahe, qui a dû s’exiler. A moins que le gouvernement négocie avec l’opposition.
Antoine Kaburahe dirige le dernier groupe de presse encore actif au Burundi. DR
Burundi

Le Burundi est-il au bord du génocide? La question agite beaucoup en Europe alors que les massacres de masse commis au Rwanda contre les Tutsis en 1994 sont encore frais dans les mémoires1D'avril à juillet 1994, le génocide au Rwanda a fait entre 800000 et 1 million de morts selon les estimations.. Le Courrier a interrogé Antoine Kaburahe, directeur du dernier groupe de presse encore actif au Burundi, Iwacu, depuis

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion