Genève

La gestion des logements estudiantins est peu efficiente

La Cour des Comptes recommande des réformes profondes et propose l’autonomisation de l’organe d’attribution de logements.
Genève, le 08.05.2008.Université de genève, uni mail..© Le Courrier / J.-P. Di Silvestro JPDS
Genève

La gestion du Bureau des logements et restaurants universitaires (BLRU) n’est pas efficace et pourrait coûter moins cher à l’université. C’est ce qu’affirme un rapport d’audit publié vendredi par la Cour des comptes sur la gérance et l’attribution des logements universitaires. Le BLRU gère actuellement un parc immobilier d’environ 630 lits (la Cité universitaire n’en fait pas partie) et prévoit, à l’horizon 2021, d’offrir 1400 places aux étudiants. Pour être

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion