Genève

Le filet social craque de partout

L’observatoire de l’aide sociale a rendu son troisième rapport jeudi. Le constat est alarmant. Le système social genevois remplit de moins en moins sa mission.
Genève, le 17.09.2012.ORP, Office Cantonal de l'emploi à la rue des Gares.© Jean-Patrick Di Silvestro / Le Courrier Jean-Patrick Di Silvestro
Genève

Pas assez de moyens, des institutions surchargées, des missions remplies de manière lacunaire ou encore une privatisation rampante. Voilà en résumé les conclusions divulguées jeudi matin par l’Observatoire de l’aide sociale (OASI) à Genève lors de la présentation de son rapport 2016. Cette structure, fondée à la suite de l’entrée en vigueur de la loi sur l’insertion et l’aide sociale individuelle (LIASI) a évalué l’Hospice général, l’Office cantonal de l’emploi

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion