Actualité

Le calme revient au camp d’Idomeni

Le calme est revenu lundi dans le camp d'Idomeni, à la frontière gréco-macédonienne, au lendemain d'une tentative de migrants de forcer la frontière repoussée par la Macédoine. Athènes a reproché un usage excessif de la violence. Skopje critique la passivité grecque.
Asile

Sur place, “le calme règne”, a indiqué une source policière. Sur dix migrants hospitalisés dimanche, seuls deux restaient soignés à l'hôpital local, selon sa direction. Près de 300 migrants avaient dû recevoir des soins dimanche après que des policiers macédoniens eurent fait usage de gaz lacrymogènes et, selon le gouvernement grec et des ONG, de balles en plastique, pour repousser des migrants tentant d'entrer en force en Macédoine. La police

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion