Musique

Les minots avaient rencard avec Pigalle

Franc succès pour François Hadji-Lazaro et ses musiciens. Samedi à l’Usine de Genève, un public très jeune a afflué dans ambiance crêpes et sirop inhabituelle. Récit.
Ambiance décalée DENIS CHARMOT
Rock

L’Usine de Genève s’est transformée en jardin d’enfants, samedi après-midi, le temps d’un concert du groupe Pigalle taillé sur mesure (notre interview dans Le Mag de vendredi dernier). Des minots, mais pas que: de toute évidence, les parents, quadras et quinquas, étaient là aussi pour leur propre plaisir, en inconditionnels de Pigalle, des Garçons Bouchers et Los Carayos, groupes phares de la ­scène alternative française. Nombre de visages qui se faisaient

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion