Musique

Pigalle pour les grands

François Hadji-Lazaro chante les petites misères et les grandes joies du quotidien depuis plus de trente-cinq ans. Il cause musique et politique avant un retour très attendu vendredi à l’Usine.
Pigalle pour les grands
Parmi la douzaine d’instruments joués sur scène, la vielle à roue. DR
Concert

«Dans la salle du bar-tabac de la rue des Martyrs», «Si on m’avait dit», «Marie la rouquine», «Les lettres de l’autoroute»… En mélangeant la tradition française de la chanson réaliste et les ruades punk dans les brancards, Pigalle s’est imposé dans le paysage. Il faut dire que la gouaille et la gueule de François Hadji-Lazaro, chanteur et multi-instrumentiste, avait peu de chance de passer inaperçue. Rien de plus logique que

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion