Musique

Prêts pour la moisson

Enregistré à New York, «Bye Bye Bayou» met du rock’n’roll dans la marmite cajun du trio genevois Mama Rosin. Décoiffant.
Prêts pour la moisson
JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Rock

Elle est là, encore chaude. C’est peu dire qu’on attendait avec impatience la nouvelle livraison de Mama Rosin. Depuis qu’on savait qu’elle avait été concoctée dans les cuisines infernales de Jon Spencer, grand manitou du rock’n’roll diaboliquement sauvage, au sous-sol d’un immeuble du Lower East Side new-yorkais. Ne comptez pas sur Robin Girod (guitare, banjo, chant et tignasse foisonnante), Cyril Yeterian (chant, mélodéon –  un petit accordéon -, guitare) et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion