Livres

Libar M. Fofana, L’homme nu

Romancier à la gravité pétillante, le natif de Conakry campe ses personnages, des sans-dents et des écorchés vifs, comme un peintre soliloquant à voix sonore.
Après avoir quitté la Guinée et être passé par le Mali P. RENAULT
Littérature

C’est par un son crépitant ­soudain comme des balles en sortant des enceintes près desquelles il se tenait, le 14 juillet 1993, lors d’un concert de U2 à Marseille, qu’il a basculé dans la quasi-surdité. Pour communiquer avec le corps médical, il devait écrire. Ce n’est qu’ensuite qu’il s’est saisi de la littérature pour décrire, raconter voire admonester. Le septième roman de Libar M. Fofana, Comme la nuit se fait lorsque le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion