Genève

Les gares vont perdre un quart de leurs «briques» de verre

Les gares du futur RER risquaient de coûter plus cher que prévu. Il a été décidé de renoncer à certains éléments architecturaux.
Pour les gares souterraines JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
CEVA

Les cinq gares de la future ligne du RER Cornavin-La-Praille-Eaux-Vives (CEVA) sont en cours de redimensionnement sur le plan architectural. En clair, comme l’annonce la Tribune de Genève dans son édition de mercredi, pour éviter un dépassement de crédit de 45 millions de francs par rapport au budget, il va être nécessaire de renoncer à environ un quart des quelque 1500 «briques» de verre, des panneaux de 5,4 mètres sur

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion