Scène

Caligula, sublime dictateur

Au Pulloff à Lausanne, Jean-Gabriel Chobaz donne une version tonitruante et plutôt alléchante de «Caligula», avec un Frank Michaux virtuose dans le rôle-titre.
«Caligula» Valdemar Verissimo
Théâtre

Un tyran en bottes de cuir et veste d’officier, un aigle tatoué dans le dos que l’on retrouve sur le brassard porté par chaque personnage… Rome tonne sous les foudres d’un dictateur angélique et malsain, et les accès de folie courroucés de l’empereur qui en a revêtu les habits. Le parti pris des costumes pour lequel a opté Jean-Gabriel Chobaz et son Théâtre du Projecteur est plutôt culotté, mais au

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion