Scène

Valentine Sergo, migrations lointaines

Dans sa trilogie Cyclone, l’écrivaine de théâtre et metteuse en scène raconte le combat de femmes entre Moyen-Orient et Occident. Le premier volet, Chaos, est à l’affiche à Genève.
Migrations lointaines
Valentine Sergo vient de publier "Chaos" aux éditions Lansman. JEAN-PATRICK DI SILVESTRO
Portraits de der

«Ne jamais perdre de vue sa propre insignifiance. Ne jamais s’habituer à la violence sans bornes ni aux flagrantes ­disparités du monde où nous vivons.» Ces mots de la romancière Arundhati Roy sont reproduits dans l’épigraphe de Chaos, la ­dernière pièce en date de Valentine Sergo, parue aux éditions Lansman. L’autrice genevoise connaît la suite par cœur et est intarissable sur le travail de l’activiste indienne. «Son premier roman Le

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion