Édito

L’UDC n’est pas une fatalité

L’initiative dite de «mise en œuvre» de l’UDC a bu la tasse: 58,9% des Suisses l’ont rejetée. Une claque pour l’extrême droite qui paie sans doute le fait d’avoir quelque peu abusé du mensonge et des tripatouillages des faits qui semblent être devenus sa marque de fabrique. Le score très net est la résultante d’une campagne enflammée qui a vu un réveil remarqué de la société civile. Car, au-delà des

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion