Arts plastiques

Stephanie Kiwitt. Images choc

ART A Genève, le chocolat belge de la photographe allemande a un arrière-goût de capitalisme mondial.
La photographe devant une image de sa série Choco Choco au CPG. JPDS
Portrait

Les Suisses en mangeraient plus de dix kilos par an, de préférence sur leur canapé, marquant des pics entre 21h et 22h, disent les statistiques d’une marque de friandises. Avec une accélération frénétique à Pâques et durant les fêtes de fin d’année, on s’en doute, mais Stephanie Kiwitt n’y est pour rien: à voir au Centre de la photographie de Genève (CPG), ses images de chocolat ne tiennent pas de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion