Arts plastiques

Les contes cruels d’Eun Yeoung Lee

EXPOSITION • Au Palais de l’Athénée à Genève, les dessins et céramiques de la jeune artiste coréenne forment un univers aussi séduisant que sombre et inquiétant.
Céramiques et dessin d’Eun Yeoung Lee EUN YEOUNG LEE

Les œuvres d’Eun Yeoung Lee, jeune artiste coréenne, sont peuplées d’animaux, qui sont ceux des fables. Métaphorique, anthropomorphe parfois, l’animal est propice aux projections les plus diverses, emblématique à cet égard de la pratique de l’artiste, pour qui une œuvre a non seulement plusieurs interprétations possibles, mais porte aussi diverses intentions. A cheval entre la Corée, où elle est retournée vivre récemment, et l’Europe, où elle a effectué la plus

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion