Chroniques

Nostalgie et brouillards

EN COULISSE

Sur la tuerie survenue à Charlie Hebdo, tout a été dit. Impossible de ne pas partager l’émotion et la condamnation générales. Au-delà de la question de la liberté de parole, cet assassinat touche aussi à une sphère plus intime. En effet, nous sommes nombreux à avoir grandi avec les dessins de Cabu, Wolinski et consorts. Cabu, c’est l’inventeur de mon Beauf, du Grand Duduche; tout amateur de BD digne de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion