Lecteurs

QUI CROIT ENCORE À LA LIBERTÉ D’EXPRESSION?

De l’éditorial du Courrier du 10 janvier, il est écrit «Face à la barbarie, il n’est qu’une réponse possible… l’affirmation des valeurs communes qui fondent nos démocraties: liberté d’expression…». Mais qui croit encore, sans ambiguïté, sans hypocrisie, à cette liberté d’expression? On accepte, et souvent on invoque, des lois qui criminalisent toute mise en discussion des aspects qualitatifs ou quantitatifs de l’extermination des juifs d’Europe; ou même qui imposent l’utilisation

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion