Chroniques

Et si on partageait notre quignon!

JE TIRE OU JE POINTE

En fait, on ne pense jamais assez à ce que le rejet de l’autre, quel qu’il soit d’ailleurs, fait perdre… Et surtout, on ne le crie jamais assez fort. Par contre, les tenants du repli territorial hurlent, eux, urbi et orbi, tout ce que les autres, les prétendus différents, vont nous prendre: notre travail high-tech, notre appartement hors de prix, notre qualité de vie, notre franc fort, on en passe

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion