Lecteurs

UNE SOLUTION D’AVENIR

VOTATIONS • Christophe Dunner défend la participation de Genève au financement de la construction de parkings P+R en zone frontalière.

Il y a bien deux arguments qui m’horripilent: c’est d’entendre que les Français n’ont qu’à se payer leurs P+R et que vu qu’ils touchent des rétrocessions de Genève sur l’impôt des frontaliers, ils n’ont qu’à les utiliser. Commençons par l’argent, puisque c’est d’argent qu’il s’agit. Genève encaisse un impôt à la source auprès des frontaliers et en rétrocède une partie. Oui, mais en garde aussi une partie, alors même que

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion