Lecteurs

SITUATION HUMILIANTE

VOTATIONS • Marjorie de Chastonay défend le salaire minimum légal qui sera soumis au vote le 18 mai.

Il me semble essentiel qu’un poste à 100% puisse permettre de vivre dignement sans avoir besoin de demander l’aide sociale. Or, aujourd’hui, ce n’est pas le cas. A Genève, par exemple, la Convention collective de travail (CCT) du nettoyage 2014-2017 prévoit un salaire horaire minimum de 18,40 francs, soit 2944 francs par mois. Je vous laisse imaginer la situation dans les secteurs non couverts par une CCT… Il n’est pas possible de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion