Lecteurs

Refuser ces parkings est absurde

VOTATIONS • Olivier de Marcellus soutient la participation au financement de parkings relais (P+R) en zone frontalière.

Genève est submergée par le trafic motorisé et vient de connaître trois pics de pollution aux particules fines en trois mois. Transférer une partie des automobilistes vers les transports publics est une nécessité absolue: les parkings-relais sont donc indispensables, puisque notre arrière-pays est trop faiblement densifié pour être desservi efficacement par les bus. Le 18 mai, nous avons une occasion unique de financer des parkings qui nous coûteront jusqu’à 10

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion