Lecteurs

Pour un salaire minimum

VOTATIONS • Jocelyne Haller estime que l’aide sociale n’a pas à subventionner les entreprises.

Aujourd’hui, de trop nombreux salarié-e-s, en grande majorité des femmes, doivent faire appel à l’aide sociale, aux prestations complémentaires, aux subsides ou à des aides au logement alors même qu’ils-elles travaillent à plein temps. Cela signifie que des entreprises sont indirectement assistées par l’Etat pour leur permettre de payer des bas salaires à certains de leurs employé-e-s. Cette situation est inacceptable pour plusieurs raisons. D’abord, bien sûr, pour les travailleurs-euses

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion